Chère coach

Bonsoir,
Chaque soir en semaine, après avoir tendrement embrassé ma fille au moment de son coucher, je rejoins mon mari et nos 3 garçons un peu plus âgés dans le salon qui terminent tranquillement ensemble une émission de TV avant de monter eux aussi se coucher vers 21h15.
En redescendant, je demande toujours alors à mon mari de monter embrasser notre fille qui attend le bisou de son papa avant de s’endormir.
Chaque soir, mon mari me dit qu’il y va tout de suite et chaque soir il traîne avant d’y aller. Bien sûr non pas parce qu’il n’a pas envie d’y aller mais plutôt parce qu’il est tranquillement installé dans le canapé devant son émission.
Très souvent, je dois lui rappeler à plusieurs reprises d’y aller et malgré cela et ses « oui j’y vais tout de suite » il traîne et attend souvent au moins 20 minutes avant de monter l’embrasser.
Je sais que ma fille patiente sagement, qu’elle attend son bisou et lutte contre le sommeil. Il lui arrive parfois de redescendre et de lui demander quand est-ce qu’il vient et elle s’entend répondre « si tu n’es pas dans ton lit, je ne vais pas venir » !!

Cette situation m’irrite au plus haut point, nous en avons déjà parlé ensemble de nombreuses fois, il sait que ce n’est pas « gentil » de sa part de la faire attendre et malgré cela il continue sur le même modèle.
Je n’arrive pas à accepter son comportement, je bouillonne intérieurement tant qu’il n’est pas monté, je lui en veux, le trouve tellement insensible dans ces moments.

J’ai essayé de faire des modèles mais vraiment je ne trouve aucune pensée, même intermédiaire, qui apaise mon irritation.
Sauriez-vous me donner des pistes de réflexion pour mieux accepter cette situation car en plus de mon irritation j’ai de la peine pour ma fille ?

Par avance merci

Réponse

Bonjour,

Vous avez clairement décrit la situation et le changement que vous voudriez voir : que votre mari monte au moment où vous lui dites de monter pour embrasser votre fille. Pour voir ce qui y fait obstacle de votre côté, nous allons mettre en lumière le modèle qui se joue pour vous quand il a ce comportement : quelle est l’attente que vous avez envers lui à laquelle il ne répond pas et qui crée pour vous cette intense irritation ?

À partir de cette pensée qui crée de « l’irritation au plus haut point », vous pouvez écrire votre modèle :

C : Je dis à mon mari « Tu peux aller embrasser notre fille », il reste assis devant la télé
P :
E : Irritée au plus haut point
A : Je…
R : Je…

À votre avis, pourquoi votre mari a-t-il ce comportement qui vous « irrite au plus haut point » ? Qu’est-ce qui fait obstacle, de son côté, à ce changement ?

Vous nous avez écrit : « il continue sur le même modèle », ce serait intéressant d’imaginer justement son modèle, en détaillant ce qui se passe potentiellement dans sa tête lorsque vous lui dites ça mais qu’il est devant la télé, avec vos fils :

C : Ma femme me dit « Tu peux aller embrasser notre fille », je suis devant la télé avec nos fils
P :
E :
A : Je lui réponds « oui, j’arrive », je regarde toujours la télé, j’attends la fin de la séquence en cours, (…) je reste sur le canapé regarder la télé avec nos fils, je monte X minutes après
R :

Bien sûr, ce n’est qu’une supposition, que vous pouvez éclaircir avec lui — si vous le souhaitez — afin de connaître son vrai modèle.

À partir de ces éclairages sur la situation en elle-même, qu’est-ce qui est en votre contrôle qui peut vous aider à faire évoluer la situation dans la direction que vous voulez ?

Quel est le meilleur carburant émotionnel pour entreprendre ces actions dans cette situation ?

Qu’avez-vous besoin de penser pour ressentir cela ?

Reprenez vos réponses pour compléter votre modèle intentionnel :

C : Je dis à mon mari « Tu peux aller embrasser notre fille »
P :
E :
A :
R : (La situation telle que vous aimeriez qu’elle se passe)

Avez-vous envie de mettre en pratique ce modèle ? Pourquoi ?

Quelles compétences allez-vous pouvoir développer en chemin vers ce résultat ?