Chère coach

Bonjour
J’ai fait hier sagement la partie « apprivoisez vos émotions » avec mon planning de la journée, mon modele par défaut puis mon intentionnel centré sur moi, mais patatras, des événements extérieurs on tout bousculé et je n’ai pas réussi à absorber les émotions générées
-modele par défaut
C mon emploi du temps du dimanche avec le listing tel que suggéré par le programme
P j’ai envie de pouvoir réaliser toute cette liste représentant toutes mes facettes de vies que j’ai envie de vivre ensemble
E un peu anxieuse à l’idée de ne pas tout faire
A: me mettre des priorités de taches
R je me rapproche de ce que je veux vivre pour moi
Modele intentionnel
C: mon emploi du temps du dimanche avec le listing tel que suggéré par le programme
P: je vais avoir une super journée riche et diversifiée
E enthousiaste
A timing précis e précoce pour réaliser mon sport
R Je vais me sentir bien
En faisant le point ce matin, comme conseillé, c’est tout raté. J’ai eu un conflit avec l’un de mes fils a propos de sa façon de s’occuper de ma petite fille et j’ai absorbé une grande tristesse suite à l’échec d’un autre de mes fils dans un investissement fort pour lui (se présenter aux élections et ne pas avoir eu les résultats souhaités).
Pour moi, je me suis laissé embarqué dans cette déferlante d’émotions fortes et me suis retrouvée en retard dans mon programme puisque incapable de gérer de ce que j’avais prévu de faire et avec une compulsion alimentaire qui n’a rien arrangé.
Je me doute qu’il m’aurait fallu mieux laisser venir mes émotions, mais je me suis laissé débordé. Merci par avance de votre regard extérieur pour m’aider à mieux gérer

Réponse

Bonjour et bravo pour ce travail.

Concernant vos modèles, j’aimerais vous apporter quelques ajustements car vos modèles par défaut et intentionnel sont quelque peu mixés l’un avec l’autre. Il semblerait que l’émotion que vous ressentiez face à votre emploi du temps du dimanche était de l’anxiété, la pensée serait plutôt celle que vous avez indiqué à la suite de votre émotion. Je vous propose de remplir la ligne d’actions et d’inactions de ce modèle en vous demandant ce que vous faites ou ne faites pas lorsque vous vous sentez anxieuse et quelle est la teneur de votre discours intérieur à ce moment-là.

Modèle par défaut :

C : Mon emploi du temps du dimanche avec le listing tel que suggéré par le programme
P : Je ne pense pas pouvoir tout faire
E : Anxiété
A :
R : Je ne crée pas le bon carburant pour me permettre d’accomplir ce que je souhaite pour moi-même

Modèle intentionnel :

C: Mon emploi du temps du dimanche avec le listing tel que suggéré par le programme
P: Je vais avoir une super journée riche et diversifiée
E : Enthousiaste
A : Je crée un timing précis et précoce pour réaliser mon sport, (à compléter)
R : Je me donne les moyens d’avoir une journée riche et diversifiée

Concernant le bilan que vous avez fait de votre journée le lendemain, je vous suggère de revenir sur les émotions que vous avez ressenties lorsque vous vous êtes sentie débordée avec ouverture, curiosité et/ou compassion. La façon dont vous avez mené votre journée, vos interactions avec vos fils et la compulsion alimentaire que vous évoquez sont aujourd’hui vos circonstances et je vous propose de faire des modèles qui vous permettront de mieux vous comprendre pour pouvoir la prochaine fois accueillir ces émotions une fois qu’elles se présentent sans y réagir spontanément.

C : Je remarque que je ressens du débordement
P :
E :
A : Je n’accueille pas mon émotion. Je mange XYZ. Je ne reprends pas mon emploi du temps pour voir la prochaine tâche que j’avais programmée et réorganiser le reste de ma journée à la suite de cet interruption imprévue.
R :

C : Hier, j’ai ressenti du débordement. Je n’ai pas accueilli mon émotion. J’ai mangé XYZ etc.
P :
E : Compassion
A :
R :

C : Hier, j’ai ressenti du débordement. Je n’ai pas accueilli mon émotion. J’ai mangé XYZ etc.
P :
E : Curiosité
A :
R :

Quel enseignement cette situation a-t-elle a vous offrir ? Si on met de côté le jugement de vous-même que reste-t-il ?