Chère coach

Bonjour Chère Coach,

Je rencontre une difficulté dans la mise en œuvre de ma vision.
Ma vision me paraissait pourtant très claire et m’est apparue comme une évidence : je veux être une personne libérée du regard et de la validation des autres. Ca a l’air simple comme ça, mais chez moi cela veut dire : ne plus avoir besoin de me comparer de manière constante aux personnes qui m’entourent (même celles que je ne connais pas…), ne plus rechercher ou attendre la validation des autres, ne pas avoir l’impression d’exister que si les autres me font exister, me fier à mes opinions et ne plus donner un poids plus important à celle des autres, laisser les autres penser ce qu’elle veulent, arriver à donner plus de poids à ma personne/ma vie personnelle qu’aux demandes et attentes des autres, notamment au travail …

J’étais contente de moi car, si je parviens à cette vision, je sais que je ressentirai des émotions de sérénité et d’équilibre et c’est tout ce que je recherche. Je suis convaincue du bien-fondé de ma vision pour moi.

J’avais choisis de concentrer d’abord ma vision dans le domaine professionnel car c’est là où je souffre le plus du regard des autres. Je surcontrole tout pour être certaine de faire ce que les autres attendent de moi, j’ai un besoin viscéral de validation de mon travail sinon je m’effondre, je rumine sur ce que mon chef/mes collègues pourraient être en train de penser de moi… Mon quotidien n’est pas loin d’être un enfer au travail 🙂

Et là, je coince. Je n’arrive pas à déterminer un objectif. Car je sais que mes émotions et mes actions au travail ne dépendent QUE DE MES PENSEES. Je n’arrive pas à trouver un objectif concret et accessible.
Je n’identifie pas une tache tangible sur laquelle je pourrai progresser.

Selon la méthode proposée, il convient de détailler notre objectif en listant les taches que l’on peut faire pour le mettre en œuvre.
Dans mon cas, si je me propose par exemple comme objectif :  » je veux ne pas dépendre de la validation de mon chef » : je ne vois pas les taches que je peux mettre en œuvre pour y parvenir. La seule chose à changer c’est ma pensée. Donc ce n’est pas quelque chose de concret.
Aucune circonstance n’est à modifier ou à améliorer, je dois seulement changer ce que j’en pense.
Je ne peux pas de faire une to-do avec un calendrier et cocher des cases comme dans les modèles proposés (vision sur la vitalité avec la préparation de lunch box avec des produits frais, préparation d’un échéancier de financement pour un nouveau projet professionnel par exemple …).

J’ai relu attentivement les obstacles mentionnés dans le livret sur la vision. Je pense avoir peut être des pensées de résistance. Car j’ai déjà essayé depuis de très nombreuses années de prendre de la distance avec le travail et d’arrêter de mon laisser envahir par l’angoisse du « mais qu’est ce que mon chef va penser si … » et je n’y suis jamais parvenue.

Mais j’ai l’impression que ma vision ne porte que sur une évolution de moi (pas de projet tangible avec un résultat matériel) et qui ne dépend encore une fois que de mes pensées. Et ces pensées sont devenues des croyances qui demandent du temps pour être déconstruites.
Dons je ne vois pas dans ces conditions comment je peux trouver un objectif concret et accessible à tenir pendant une certaine durée (un mois par exemple).

Je reste convaincue que ma vision est bonne pour moi mais j’ai l’impression qu’elle n’est pas adaptée à la recherche et au suivi d’un puis de plusieurs objectifs concrets.

Pourriez-vous m’aider à y voir plus clair?

Un grand merci d’avance !

Réponse

Vous décrivez la pensée « changer ma pensée n’est pas un objectif concret » comme un fait sur lequel on pourrait tous s’accorder. Et si vous vous trompiez ? Et si au contraire changer votre pensée pouvait être un objectif très concret, quelles actions pourriez-vous entreprendre pour rendre cela possible ? Que pourriez-vous faire très concrètement ou arrêter de faire pour déconstruire certaines de vos croyances ?

De la même façon, vous affirmez « ces pensées sont devenues des croyances qui demandent du temps pour être déconstruites ». Et si cela n’était pas vrai ? Le temps à lui tout seul n’a pas le pouvoir de changer nos croyances. Si on laisse le temps filer sans agir concrètement, nos croyances initiales risquent au contraire de se renforcer.

La seule chose qui a le pouvoir de changer vos croyances : c’est votre cerveau ! Comment voulez-vous vous y prendre ? Que pourriez-vous faire à partir d’aujourd’hui pour vous donner les moyens de penser différemment ? Que pourriez-vous choisir de vous dire pour vous donner votre propre validation ? Quelles pensées pourriez-vous choisir de pratiquer intentionnellement et quotidiennement pour tracer un nouveau chemin de pensées qui ne vous fera plus dépendre de la validation de votre boss ?