Chère coach

Bonjour Chère Coach,

Merci pour votre réponse.
Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions:

Je vous rappelle simplement le contexte.
Mon mari dit: “Ton père s’en fout de ses petits enfants”

1/ Pourquoi est-ce un problème ?

C’est un problème pour moi parce que:
– mon mari estime que mon père ne porte pas d’intérêts à ses petits enfants
– par ses paroles il dévalorise mon père
– dire cela c’est aussi dire il ne te porte pas non plus d’intérêts pour moi
– pour moi cette phrase veut dire il n’aime pas ses petits enfants, ses petits enfants ne comptent pas
– phrase de mon mari est “facile” et réductrice. L’être humain est plus complexe que cela
– absence de connexion entre mon père et mes enfants
– mon père est un “mauvais” grand-père aux yeux de mon mari

2/ Qu’est ce que vous pensez que ca dit de lui ?

– ca dit qu’il n’est pas nuancé dans son jugement
– il juge mon père
– d’une certaine manière il ne “considère” pas mon père

3/ Qu’est ce que ca dit de vous?

Ca ne dit rien sur moi dans l’absolu mais si je creuse ses petits enfants étant mes enfants c’est comme si mon mari disait que mon père se fout également de moi.

4/ Si vous pouviez imaginer le modèle de votre mari quel serait ce modèle?

Pour cette quatrième question, je bloque sur la pensée qui pourrait avoir généré cette action. J’ai beaucoup de mal à me mettre dans la peau de mon mari.

C: discussion post coup de fil de ma femme avec son père
P: ?
E: apathie
A: Je réponds à ma femme: “ton père s’en fout de ses petits-enfants”
R: je suis aligné avec ce que je pense, je suis sincère

Que pensez vous de mes réponses 1, 2 et 3?
Quelles bonnes questions me poser pour obtenir des pistes de réponse à la question 4.

Mille mercis.

Réponse

Bonjour,

Bravo pour cette exploration. Pour la poursuivre, je vous invite à relire vos différentes réponses et à vous demander pour chacune d’elle : est-ce un fait que je peux démontrer devant un cour de justice, ou est-ce mon jugement de la situation, une pensée tout à fait subjective qui reflète ma vision unique de la réalité ?

En séparant ce qui relève des faits des pensées, vous gagnez en clarté sur la raison pour laquelle vous ressentez les émotions inconfortables qui se sont manifestées en vous (par l’intermédiaire de vos pensées) quand vous avez entendu votre mari prononcer cette phrase. Car la phrase en elle-même n’est pas la cause de vos émotions, elle a en revanche été le déclencheur de nombreuses pensées au sujet de votre mari, de votre père, de votre père en relation avec vos enfants, de votre mari en relation avec votre père, et de vous-même.

Identifiez ces pensées (en reprenant vos réponses ci-dessus) et établissez les modèles de ces pensées, vous gagnerez en clarté sur ce qu’elles créent pour vous dans ce contexte comme expérience au sein de votre couple et de votre relation avec votre père.

Enfin en ce qui concerne le modèle de votre mari (c’est ici un exercice d’imagination car le mieux si cela vous est utile est de vous questionner sur l’intérêt de lui demander en direct), je vous invite à vous demander pourquoi à votre avis il pouvait ressentir de l’apathie ?